Livres Couvertures de Pars vite et reviens tard

Pars vite et reviens tard par Fred Vargas

4.1 étoiles sur 5 de 110 Commentaires client

Pars vite et reviens tard par Fred Vargas - Un grand auteur, Fred Vargas a écrit une belle Pars vite et reviens tard livre. Ne vous inquiétez pas, le sujet de Pars vite et reviens tard est très intéressant à lire page par page. Le livre a pages 352. Je suis sûr que vous ne vous sentirez pas ennuyeux à lire. Ce livre étonnant est publié par une grande fabrication, pubisher. La lecture de la Pars vite et reviens tard fera plus de plaisir dans votre vie. Vous pourrez profiter de l'idée derrière le contenu. Télécharger Pars vite et reviens tard bientôt à votre ordinateur portable facilement.. Si vous avez décidé de trouver ou lire ce livre, ci-dessous sont des informations sur le détail de Pars vite et reviens tard pour votre référence.

Télécharger Livres En Ligne
Le Titre Du Livre:Pars vite et reviens tard
Auteur:Fred Vargas
Langue: English
ISBN-10:2290349313
Nombre de pages:352 pages
Livres Format:E-Book, Hardcover, Kindle
Editeur:J'ai Lu
Genre:Brochés (grands formats)
Nom de fichier:pars-vite-et-reviens-tard.pdf (Vitesse du serveur 28.78 Mbps)
La taille du fichier:29.19

Ce sont des signes étranges, tracés à la peinture noire sur des portes d'appartements, dans des immeubles situés d'un bout à l'autre de Paris. Une sorte de grand 4 inversé, muni de deux barres sur la branche basse. En dessous, trois lettres : CTL. À première vue, on pourrait croire à l'oeuvre d'un tagueur. Le commissaire Adamsberg, lui, y décèle une menace sourde, un relent maléfique. De son côté, Joss Le Guern, le Crieur de la place Edgar-Quinet, se demande qui glisse dans sa boîte à messages d'incompréhensibles annonces accompagnées d'un paiement bien au-dessus du tarif. Un plaisantin ou un cinglé ? Certains textes sont en latin, d'autres semblent copiés dans des ouvrages vieux de plusieurs siècles. Mais tous prédisent le retour d'un fléau venu du fond des âges...Pour avoir rossé un armateur responsable de la mort de deux marins, Joss Le Guern, capitaine du chalutier Le Vent de Norois, a connu la prison, puis le chômage avant d'échouer à Paris et de devenir "crieur", place Edgar Quinet. Trois fois par jour, Joss relève les messages, accompagnés de pièces ou de billets, que ses clients ont déposés dans sa boîte et, trois fois par jour, perché sur une estrade, il crie les nouvelles devant les habitués du quartier. Un jour, Joss découvre dans sa boîte une étrange missive qui se révèle inquiétante. C'est tout au moins ce que pense Hervé Decambrais, un septuagénaire qui allie à la broderie de napperons une érudition peu commune. Et comme ces messages bizarres continuent d'arriver trois fois par jour, il va déployer tous ses efforts pour en détecter le sens caché. Le commissaire principal Jean-Baptiste Adamsberg, qui vient d'être affecté à l'antenne du XIIIe arrondissement de la brigade criminelle, reçoit Maryse. La jeune femme est affolée d'avoir découvert peint en noir sur presque toutes les portes de son immeuble un grand 4 inversé accompagné des lettres CLT. Le policier se décide à prendre l'affaire au sérieux lorsque des tags similaires sont découverts dans un autre arrondissement et qu'un cadavre est retrouvé, la peau enduite de charbon. Bientôt les deux affaires vont se recouper. Avec ses accroches insolites, Fred Vargas crée d'emblée un mystère. Elle entraîne le lecteur dans une plongée au cœur de l'histoire en compagnie de personnages déjà croisés dans de précédent romans, comme Adamsberg et son amie Camille (L'Homme à l'envers), ou encore Marc, l'un des évangélistes (Debout les morts). On y croise aussi d'autres individus singuliers comme Joss le crieur, Hervé, l'as du napperon brodé ou l'ancienne prostituée Lizbeth. Instructif et divertissant, ce nouvel opus qu'on déguste avec délice, est évidemment copieusement garni de digressions et des célèbres aphorismes qui font le charme des polars de Fred Vargas. --Claude Mesplède

Livres Revue

Bon à tous points de vue - Bien écrit, intelligent, riche en références culturelles et cultivées fort bien intégrées à l'intrigue, c'est vraiment un polar de qualité. Car en plus, avec toutes ces qualités qui sont surtout littéraires, il ne manque vraiment pas de suspense, de mystère et de coups de théâtre. Les personnages sont vraiments attachants dans leur originalité, mais aussi dans cette qualité qu'on voudrait réelle, celle de vivre ensemble, de se retrouver vraiment: Il y a, par dessus le marché, du coeur dans cette histoire de meurtre en série, ce dont on a besoin, le "serial killer" étant partout dans les pages des polars d'aujourd'hui jusqu'à la surenchère. Ici, c'est le contraire: subtil.

fameux !! - Fred Vargas est archéologue de métier, spécialisée dans le Moyen-âge. Ce qui explique peut-être une certaine rigueur dans le récit, une précision, un soucis du détail qui nous plongent d’emblée dans son histoire. C’est le premier roman que je lis d’elle, et certainement pas le dernier. Dès les premières pages j’ai accroché au style sec, clair et concis, aux dialogues tout aussi précis, plein d’humour et parfois surréalistes. Les personnages sont vite attachants, l’histoire se met en place habilement, peu à peu, et le dénouement nous réserve quelques surprises. Excellent donc, une découverte qui donne envie de lire ses autres livres.

C'est du très grand polar!!! - Voici un polar qui comblera les amateurs du genre."Pars vite et reviens tard" est un roman très bien construit qui met en vedette des personnages plus originaux les uns que les autres. On y retrouve bien sur le commissaire Adamsberg et son collègue Danglard, toujours tourné vers la bouteille de vin blanc, mais également des nouveaux comme Joss le crieur breton ou encore Lizbeth, l'ancienne prostituée. Vargas a le talent pour nous les faire découvrir en quelques lignes et nous les faire apprécier instantanément.L'intrigue se déroule dans le Paris de nos jours, sauf que des personnes perdent la vie comme si ils avaient été infectés par le virus de la peste, ce qui est à notre époque plutôt invraisemblable. Et pourtant, toute la ville est en ébullition, des 4 mystérieux sont peints sur chaque porte (pour se protéger du virus) et les meurtres continuent de...